Revenir en mode visuel
MODE TEXTUEL
Pour modifier la taille des caractères :
Sur PC : Controle (ctrl) + ou -.
Sur Mac : Commande (cmd) + ou -.
Couleur du Texte :
RougeJauneBleueBlanc
VertNoirVioletOrange
Couleur de fond :
RougeJauneBleueBlanc
VertNoirVioletOrange
Accéder au menu principal - Accéder au menu secondaire - Accéder au contenu


Vous êtes ici : Accueil / Les Communes membres / Replonges / Histoire

Histoire

La commune de Replonges qui couvre 1660 hectares, est située sur la rive gauche de la Saône, face à la ville de Mâcon.

Le relief uniformément plat à l’ouest où s’étend la prairie (171 mètres), s’élève progressivement vers l’est pour atteindre 204 mètres à Mons.
Si la Prairie, zone inondable, est vouée à l’herbe, à l’est les cultures se mêlent aux herbages et à quelques lambeaux de bois.

L’habitat, essentiellement pavillonnaire, est dispersé en une trentaine de hameaux mais tend à se concentrer plus fortement le long des axes routiers.

L’occupation humaine de Replonges est vraisemblablement très ancienne du fait de sa situation au bord de la Saône, voie de communication naturelle, et ainsi que le prouvent les outils, silex, fragments de poteries, pièces de monnaie datant d’époques différentes, trouvés à l’occasion de travaux.

Dans les textes, Replonges apparaît dès le commencement du Xème siècle. Divers documents font mention de l’existence, en 910, de la « Villa Montem » puis « Villa Montis » qui devait être Mons, ainsi que de transactions en 997, 1208 et au cours du XIIIème siècle

Les templiers possédaient de riches domaines dans la paroisse.
Dépendant de la sirerie de Bâgé jusqu’en 1272, la paroisse eut à souffrir des luttes incessantes entre celle-ci et l’Evêque de Mâcon. Si les marquis de Bâgé ont été les seigneurs dominants, on trouve mention du fief de la Tour de Replonges qui fut remis par Amédee VI, Comte de Savoie, à Antoine de Monspey, en reconnaissance de ses services en 1380.

Jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, la propriété et l’utilisation de la prairie donnèrent lieu à de violentes contestations entre les Replongeards et « les envahisseurs mâconnais ». En 1685, un procès fut intenté contre les bouchers de Mâcon. D’autres disputes avec les communes de Saint-Laurent-sur-Saône et Feillens concernèrent aussi la délimitation de leurs territoires respectifs.

En 1789, Replonges était une communauté du baillage, élection et subdélégation de Bourg-en-Bresse, dont la justice dépendait du marquisat de Bâgé.