Pause
Accessibilité Version textuel Plan du site Contact Plan d’accès Espace membres
Rechercher...

Histoire

L’occupation humaine remonte pour le moins à la période protohistorique ainsi qu’en témoignent les nombreuses découvertes archéologiques qui ont été faites sur la commune.

A 300 mètres au nord du port, la berge de la Saône livre des débris de silex sur une bande de 50 mètres de long sur une épaisseur de 20 à 30 centimètres.

Des interventions archéologiques conduites de 1977 à 1979 par l’abbé André Gaudillère ont confirmé l’intérêt de ce site.

Après le traité de Verdun en 843, Asnières-sur-Saône est située en limite orientale du « pagus » de Mâcon et appartient aux religieux de Saint-Vincent de Mâcon. Selon une charte des cartulaires du monastère de Cluny, entre 1017 et 1025, Otton, Compte de Mâcon « pour le salut de son âme et celle de Guy Comte de Mâcon, son père, d’Otte-Guillaume son aïeul, de sa femme et de son fils Geoffray » donne les villages d’Asnières et d’Esnes (Vésines) à l’église de Cluny. Alors dénommée « Asnieras » (1020-1025), la commune compte une pêcherie comtale de la Saône qui a vraisemblablement fixé un noyau de population.

HAUT